Du Elearning, un bocal et des cailloux (1/2)

Gagner du temps

Vous connaissez peut-être la démonstration suivante. Vous prenez un grand bocal que vous remplissez de galets, vous demandez s’il est plein. Si quelqu’un dit oui vous versez alors plein de petits cailloux qui vont se glisser entre les galets. Le bocal n’était pas plein.

Dans le monde de la formation en banque-finance-assurance le bocal est l’emploi du temps du collaborateur, les galets sont ses rendez-vous, ses réunions, les temps de prospection ou de traitement des opérations. Les petits cailloux qui se glissent sont les modules elearning. L’idée est de permettre une formation « à son rythme » c’est-à-dire en profitant des « temps morts », directement sur son poste grâce à ces modules de 15 à 20 minutes.

C’est une logique qui a séduit les managers et les organisations car elle signifie moins de journées bloquées en formation, moins de déplacements, un tracking automatisé.

Toujours plus court

La logique s’étend depuis quelques temps avec le « mobile learning », on parle désormais de capsules de formation, ce ne sont plus des petits cailloux mais des grains de sable qui vont se glisser entre les petits cailloux, le bocal n’était finalement toujours pas rempli.

Grâce au mobile learning, vous attendez 5 minutes votre client ? Vous dégainez votre mobile et vous pouvez faire une capsule de formation. Vous êtes dans le tram ou le métro, hop une vidéo ou un exercice d’ancrage mémoriel.

Au sein de Bärchen nous travaillons sur le digital depuis plus de 10 ans sous tous ses formats. Pour autant les échanges que nous avons avec les collaborateurs qui « bénéficient » de tout cet arsenal nous amènent à tempérer l’enthousiasme motivé par l’innovation technique et poussé à grand renfort de réclame par des éditeurs de contenus.

L’expérience du bocal revisitée

Dans la vraie vie il semble que les espaces entre les galets ne soient pas si larges et que les petits cailloux ne soient pas si petits. En clair les emplois du temps dans la banque sont souvent très tendus et la pression sur les résultats importante. Les interstices entre les tâches sont des respirations qui permettent aussi aux équipiers de se régénérer. Dans la vraie vie les collaborateurs ne se précipitent pas pour suivre un module elearning.

En fait, les cailloux sont souvent bloqués en haut du bocal, du coup ça déborde.

Chaque collaborateur repousse autant que possible la réalisation des modules, il en a d’ailleurs souvent plusieurs en retard, c’est une corvée. Comme le disait mon banquier à qui on avait asséné 7 h de Elearning pour couvrir la DCI (Directive Crédit Immobilier) cette année : « La DCI c’était mortel car en plus je n’avais pas de stagiaire et c’est moi qui ai dû le faire ».

Dans ce cadre ajouter des grains de sable que sont les capsules de mobile learning ne sert à rien, ça continue de déborder.

Motiver, Motiver

Une des solutions pour faire passer la dose de elearning est de rendre plus attractif ces modules. Pour motiver les apprenants à ne pas repousser à plus tard la réalisation des modules rien ne sert de dépenser des monceaux d’or pour créer un « effet wahou !» ou transformer un module conformité en « serious game ». L’approche ludique est certes une ruse pédagogique utile en formation mais si les collaborateurs veulent vraiment jouer ils préfèrent rentrer chez eux et faire de la Playstation.

La motivation va être plus fortement renforcée en expliquant au collaborateur pourquoi le module est utile pour lui, en traitant le contenu pour en faire une formation métier et en respectant des règles pédagogiques qui permettront à la formation de porter ses fruits.

Nous verrons dans notre billet de la semaine prochaine des pistes pour y arriver. Nous verrons aussi qu’au-delà des choix technologiques, la question du temps consacré à la formation et son organisation demeure la question principale.

A bientôt

Eric Normand

Directeur, Bärchen

e.normand@barchen.fr / www.barchen.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *