Credit Valuation Adjustment

Evaluation et couverture du risque de contrepartie

  2 jours
  Expertise
  2080

 Prochaine session  S'inscrire
28 et 29 septembre 2017 (Paris centre)
Objectifs de la formation

  • Savoir quantifier le risque de contrepartie appliqué aux transactions de marché
  • Maîtriser les techniques de CVA
  • Savoir couvrir ces risques de contrepartie
Programme détaillé

Le contexte de CVA

  • Contraintes réglementaires
  • Gestion du risque de contrepartie
  • Implication de la CVA dans le pricing de produits de marché

Risque de contrepartie

  • Expositions, probabilités de défault, Recovery et LGD
  • Environnement règlementaire

Quantifier l'exposition de crédit

  • Méthodes de calcul, applications
  • L'impact du netting
  • Effets de portefeuille

Dérivés de crédit

  • CDS: introduction, pricing, CDS basis
  • Estimation des probabilités de défault
  • Produits sur indice, structurés de crédit
  • Wrong-way risk

CVA

  • Principe et calcul
  • Effets de portefeuille
  • CVA bilatérale, DVA
  • CVA et wrong-way risk

Couverture du risque de contrepartie

  • Composantes du risque
  • Couverture statique: CDS, CCDS
  • Couverture dynamique
  • Couverture du DVA
  • Cross-terms et wrong-way risks

Chaque point du programme est illustré par un TP Excel




Patrice Robin

Patrice Robin

Patrice est consultant indépendant sur les produits dérivés. Auparavant, Patrice a passé 10 ans en trading sur les dérivés de taux, successivement sur les produits structurés, les swaps vanille puis responsable des options de taux et de l'inflation au sein de Santander Global Markets à Londres.

Patrice Robin anime également les formations :



Interview de Patrice Robin, intervenant de Credit Valuation Adjustment (CVA)


Bärchen : Patrice, il n'y a pas aujourd'hui à ma connaissance d'autres formations dans le marché qui aborde la CVA de façon approfondie. Ce sujet est-il important ?

Patrice Robin : La crise de 2008 a illustré avec fracas l'importance du risque de contrepartie et les insuffisances du système en la matière. Le risque de contrepartie est au coeur de Bâle III et les banques ont mis en place des desks CVA pour centraliser le calcul et la couverture du risque de contrepartie pour toutes les transactions réalisés sur les marchés. C'est donc un sujet d'actualité majeur. Pour autant les opérateurs de marchés et les fonctions de risque maîtrisent encore mal les techniques de CVA et leurs implications pratiques dans la gestion du risque et le pricing des produits.

Bä : Vous abordez la CVA pour tous les instruments financiers ? Quel est l'objectif de votre formation ?

PR : La formation traite avant tout les produits dérivés sur tous sous sous-jacents, pour lesquels le problème est plus complexe. Les parallèles avec les produits cash équivalents seront néanmoins illustrés. La formation a pour objectif d'illustrer : la quantification des expositions, l'obtention des probabilités de défaut à partir des données de marché, ainsi que le calcul et la couverture des CVA [Rq : unilatérales / bilatérales].

Bä : Quelles fonctions sont concernées par la CVA au sein de ces activités ?

PR : Bien évidemment toutes les fonctions de gestion des risques liées aux salles des marchés mais aussi les opérateurs de marché qui sont directement et fortement impactés et les fonctions supports notamment les IT qui sont amenés à travailler à développer des solutions liées à la CVA.

Bä : Quelles méthodes pédagogiques allezvous utiliser ? TP Excel ? Exercices ?

PR : Chaque nouvelle notion fera l'objet d'un exercice ou d'un TP complet sur Excel. Les participants repartent avec les fichiers corrigés.

Bä : Les participants doivent ils maîtriser des pré-requis pour suivre ce séminaire ?

PR : Une connaissance des mathématiques financières de base,[Rq : actualisation,courbe des taux] et des produits dérivés les plus commun [Rq : swaps, options vanille] Les participants doivent en outre avoir un niveau Excel correct [Rq : VBA non-requis]

S'inscrire à la prochaine session
28 et 29 septembre 2017 (Paris centre)