Mécénat

Mécénat artistique : la galerie KJB¨

En 2011, Bärchen accueille dans ses locaux deux artistes photographes, Jehsong Baak et Kosuke Okahara, et leur alloue un atelier de développement argentique et une micro-galerie, la galerie KJB¨.   En savoir plus



En 2011, Bärchen accueille dans ses locaux deux artistes photographes, Jehsong Baak et Kosuke Okahara, et leur alloue un atelier de développement argentique et une micro-galerie, la galerie KJB¨.

Jehsong Baak

Américain basé à Paris, le travail de Baak emprunte aux surréalistes aussi bien qu’aux photographes les plus formels pour construire un univers où le miracle, guetté à chaque instant d’une déambulation solitaire, est recueilli avec poésie. Baak a publié « Là ou ailleurs » en 2006 chez Delpire et « Photographs » en 2008 chez Kahmann Gallery à Amsterdam.

jehsongbaak.com


Kosuke Okahara

Indépendant basé à Tokyo et Paris, il couvre le monde d’un regard profondément humaniste. Kosuke n’est pas un photographe de l’instant mais s’attache aux personnes et aux lieux dans la durée, il photographie la vie telle qu’elle se déroule en France, en Colombie, au Japon ou ailleurs. Il a gagné en 2011 une bourse de la fondation W Eugene Smith et obtenu en 2009 la 2nde place dans la catégorie Contemporains aux prix Sony pour la photographie.

kosukeokahara.com

Depuis mars 2011, Kosuke Okahara s’est rendu régulièrement dans la zone interdite autour de la centrale nucléaire de Fukushima. Il en a ramené des images saisissantes, qui témoignent de la désolation et de la déshumanisation de ces lieux.

De passage à Paris fin 2012, il a répondu à l’appel des Greenlinkers et s’est prêté au jeu de l’interview, tout ça un dimanche matin et malgré un gros rhume :

Voir la news sur Greenlinkers



En 2011, Bärchen accueille dans ses locaux deux artistes photographes, Jehsong Baak et Kosuke Okahara, et leur alloue un atelier de développement argentique et une micro-galerie, la galerie KJB¨.

Jehsong Baak

Américain basé à Paris, le travail de Baak emprunte aux surréalistes aussi bien qu’aux photographes les plus formels pour construire un univers où le miracle, guetté à chaque instant d’une déambulation solitaire, est recueilli avec poésie. Baak a publié « Là ou ailleurs » en 2006 chez Delpire et « Photographs » en 2008 chez Kahmann Gallery à Amsterdam.

jehsongbaak.com


Kosuke Okahara

Indépendant basé à Tokyo et Paris, il couvre le monde d’un regard profondément humaniste. Kosuke n’est pas un photographe de l’instant mais s’attache aux personnes et aux lieux dans la durée, il photographie la vie telle qu’elle se déroule en France, en Colombie, au Japon ou ailleurs. Il a gagné en 2011 une bourse de la fondation W Eugene Smith et obtenu en 2009 la 2nde place dans la catégorie Contemporains aux prix Sony pour la photographie.

kosukeokahara.com

Depuis mars 2011, Kosuke Okahara s’est rendu régulièrement dans la zone interdite autour de la centrale nucléaire de Fukushima. Il en a ramené des images saisissantes, qui témoignent de la désolation et de la déshumanisation de ces lieux.

De passage à Paris fin 2012, il a répondu à l’appel des Greenlinkers et s’est prêté au jeu de l’interview, tout ça un dimanche matin et malgré un gros rhume :

Voir la news sur Greenlinkers

Les associations soutenues par Bärchen

Depuis 2010, nous soutenons plusieurs associations avec lesquelles nous partageons des valeurs essentielles.

Nous nous sommes ainsi engagés à leur reverser une partie des frais d’inscription à nos formations : séminaires catalogue, formations sur mesure et accompagnements à la certification.



Fondé en 1945, CARE est l’un des plus grands réseaux humanitaires mondiaux, apolitique et non confessionnel. En 2011, CARE était présente dans 84 pays auprès de 122 millions de personnes. Dans les situations de réponses à l’urgence ou dans des contextes d’aide à long terme, CARE s’attaque aux causes profondes de la pauvreté.

Les femmes sont au cœur de nos actions car elles sont un levier essentiel dans la lutte contre la pauvreté. Le rôle des femmes est central dans la cellule familiale, et elles peuvent aussi faire changer les choses durablement dans leurs communautés.

En savoir plus sur CARE : www.carefrance.org

Avec le programme Action Carbone, les entreprises, institutions et particuliers ont la possibilité de mesurer, calculer et réduire leur empreinte carbone en agissant sur leurs propres émissions, et en participant à la compensation volontaire. Le programme Action Carbone travaille avec des ONG dans les pays du sud et luttent ensemble contre le changement climatique. Deux portefeuilles projets :
Compensation Carbone pour les projets d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables
Alternative Carbone pour des projets innovants au service du climat.

Pour participer au programme Action Carbone de la fondation GoodPlanet : www.actioncarbone.org

Médecins du monde : soigner, là-bas et ici, ceux que le monde oublie peu à peu. Créé en 1980 par un groupe de médecins militants, Médecins du Monde s’est développé en intervenant lors des grandes crises et en maintenant sa présence auprès des plus vulnérables, partout dans le monde.
Aujourd’hui, plus de 80 missions sont mises en oeuvre à travers le monde, dans plus de 55 pays.
En 2008, sur les missions internationales, 891 000 consultations de soins de santé primaire ont été effectuées, 2 100 000 personnes ont bénéficié d’un ou plusieurs services délivrés par Médecins du Monde. En France, 17 394 patients ont été reçus dans les centres de soins et 38 530 consultations médicales effectuées.

Pour soutenir Médecins du Monde : www.medecinsdumonde.org

Et aussi...

20 Propositions pour réformer le capitalisme est un ouvrage dirigé par Gaël Giraud et Cécile Renouard, et paru en 2009 aux éditions Flammarion. Avec la collaboration de Henri Afman, Frédéric Baule, Max de Chantérac, Aurèle Giraud-Stutz, Dominique Guégan, Rémi Léger, Laurence Loubières et Odilon Maucour.

L’objectif de cet ouvrage est d’analyser et de défendre vingt propositions dont la mise en oeuvre, en Europe notamment, permettrait une réforme du capitalisme que la crise a rendue urgente et nécessaire.

Bärchen a décidé d’héberger le site www.20propositions.com qui vous permet de participer au débat autour de ces vingt propositions.